Nous joindre

Dernières révisions

Pages

  • City of Pasadena, California
    A severe Indiana winter during 1872-73 prompted a group of friends from Indianapolis to form an investment group with the purpose of moving to the warmer climate of Southern California. Sent to scout the area, D. M. Berry recommended purchasing a portion of the Rancho San Pasqual, which later became Pasadena.
  • Apprendre l'Anglais Pasadena CA Los Angeles Californie USA
    Séjours d'anglais aux USA. Étudier l'anglais aux USA, séjours d'anglais en Californie, séjours d'anglais à Los Angeles. BIU France Call Ways : bureau d'inscriptions universitaires pour les USA Los Angeles, Pasadena. TOEFL iBT: Test of English as a Foreign Language. Immersion totale en famille américaine ou sur campus pour adultes sans limitation d'age à partir […]
  • USA (CA) Pasadena WCIU William Carey International University
    William Carey International University prepares men and women to discover and address the roots of human problems around the world by offering graduate degrees in International Development, emphasizing the cultural and historical aspects of this field. Through partnerships with NGOs, WCIU seeks to improve the effectiveness of their agency members and the quality of NGOs […]
  • USA (CA) Pasadena - Super8 Pasadena
    super8 pasadena motels motel hotel .... Venez aussi en famille avec ou sans enfant, restez une seule nuit, un semaine ou plusieurs, que ce soit pour les affaires ou le tourisme, ou encore pour organiser un séminaire et des conférences. TV 37 pouces (94 cm) 80 chaînes (HBO, CNN, ESPN ...) Porte à code digital […]
  • THANK YOU!
    It’s Thanksgiving, and Barney’s Beanery is open for business.  We do it 365 days a year, and in addition to our enormous menu and 40 beers on draft, we’ve got a special Thanksgiving Meal of Turkey, Gravy, Mashed Potatoes andRead More

Pasadena, Los Angeles confidentiel

Pasadena, Los Angeles confidentiel
À 30 minutes de l’aéroport international de LA, Pasadena est un concentré secret d’Amérique qui a su marier l’avant-garde à «la» Hit Parade.

Au petit matin, l’allée de palmiers s’éveille sous les bruissements d’ailes d’oiseaux perchés dans les frondaisons d’une ville croulant sous les arbres en fleurs… À quelques clichés d’une Los Angeles suffocante, Pasadena est un décor de cinéma pour Desperate Housewifes. Des maisons à l’architecture démente, mini-Versailles, pagodes, chalets, des pelouses dignes d’un green, des rues désertes où quelques boules de poils promènent leurs maîtresses en jogging chic.

En centre ville, Down Town Old Pasadena, les petites boutiques s’alignent sagement le long de la rue principale : bonnes affaires chez Banana Republic, J.Crews, Gap. Journaux et dernières parutions chez Barnes and Nobles. Comme n’importe où ailleurs aux États-Unis ? Pas vraiment. Car tout cela se fait à pied, une rareté en Amérique, surtout quand on a la Cité des Anges pour voisine ! Deux trésors se cachent à Pasadena : les Huntington Gardens, une folie imaginée en 1919 par Henry et Arabella Huntington. Le roi du chemin de fer était aussi un passionné de manuscrits et de livres, sa femme, une dingue de jardins. Ils ont créé un domaine sur quarante hectares, où on découvre une des très rares bibles de Gutenberg, une des premières éditions de Shakespeare, mais aussi un jardin japonais et un jardin chinois, une collection d’art américain, de la période coloniale à la moitié du XXe siècle.

L’autre trésor, c’est le Norton Simon Museum. Autre entrepreneur californien, Hunts Food Company, Max Factor, Canada Dry Corporation, Norton Simon commence à collectionner dans les années 50. Du XIVe au XXe siècle, ses collections comprennent des œuvres de Cranach et Memling, Zurbaran et Poussin, Picasso et Klee, Rivera et Brancusi… Un choix éclectique dû à un seul homme qui a ouvert son musée à tous. Musées, jardins, montagnes, et Rose Parade consacrée comme l’un des événements (le 1er janvier) les plus regardés à la télévision sans oublier une université (Caltec, institut californien de technologie) expliquent l’abondance de l’offre hôtelière. On retiendra l’historique Langham Huntington Hotel and Spa, aménagé à l’origine par les Huntington pour parfaire leur création. Aujourd’hui encore, le lieu est idéal pour un séjour à Pasadena avec un grand parc, une piscine de bonne taille, un spa aéré, une table étoilée au Michelin, la seule attribuée à un restaurant d’hôtel pour toute la Californie. Mémorables, la salade de crabe dans un croustillant d’ananas, la côte d’agneau rose et fondante, mais aussi la carte de vins californiens et argentins.

Dernière curiosité avant d’aller tâter les étoiles : un déjeuner au In-N-Out Burger. Un fast-food certes, mais où tous les produits, viande et frites, sont garantis frais et sans micro-onde, servis dans un décor carrelé rouge et blanc. On en sort repus et comble du luxe, sans odeur de graillon. L’heure est venue de répondre à l’appel des anges ? En trente minutes, bien davantage, avec embouteillages, et dans ce cas, mieux vaut passer son temps à Pasadena.

Martine Guilcher, rédaction de newzy le 25-05-2009.